Winteriip

FR :

Changement de ton avec Human worms. Leur slam death beatdown est redoutable.

Une voix profonde (pour un premier concert dans ces conditions : Félicitations), un beat qui blaste, une basse très solide et une bonne guitare. Il n’en faut pas plus pour tout défoncer.
D’ailleurs les moshers ont délimité leur terrain de jeu dès les premiers accords.
Attention à vous si vous vous approchez de la scène.

Sur les planches ça envoie très fort. Sans se poser de question. Avec un sourire et des remerciements entre les morceaux. Bonne ambiance. Tout le monde est là pour se faire plaisir. Même avec cette agressivité sonore qui plait à tout le monde ce soir.
Véritable rouleau compresseur, Human worms nous a offert une belle démonstration.

 

 

Merci à L’autre Monde !

Lien vers le live report complet : ici

HW line up

Brutality Over Belgium – South Edition III

Now this French quartet bring to the already broken table a heavy mix of deathcore, slam death metal and beatdown hardcore. A few years ago I completely turned my back on the milked cow that deathcore had become, and did not touch it again until recently when I noticed the genre was being somewhat revived, but in a way that it is now very often mixed with other genres. Human Worms is a band that embodies that change. It’s also one of the reasons I like these guys. I had never heard of them before but they sound really promising. You’ve got your slamming blast beats, some hardcore two-step bits, and floor punching breakdowns. Turns out pig squeals haven’t died out just yet. As was to be expected, this was the gig where the pits hurt the most.

FFO: Chamber Of MaliceThy Art Is Murder, etc.

Thank you Grimmgent !
Check out the full report here

SCD – Recueil Morbide – Human Worms

[FR] : Afin de débuter dignement ce petit bal du Samedi soir, rien de mieux que du slam-beatdown mâtiné de brutal death bien concocté par ceux de HUMAN WORMS qui ne sont pas venus ici ce soir pour nous conter fleurette cela va de soi. 
Ces vieux renards le la brutalité orgiaque ne sont pas nés de la dernière pluie metal et « core » et ont vite fait de retourner la Rock n’Eat dès 20heurs 30 à l’aide de brûlots plombés qui jouent avec nos nerfs de façon incontrôlable. Alors inutile de résister ça fait mal, très mal par où ça passe, en l’occurrence par nos conduits auditifs qui font « tilt » bien souvent. 
Pour aller plus loin avec eux, écoutez leur premier EP « limbless at birth », un premier album étant en cours d’élaboration. Bref, ça promet, nous avons eu un « apéro » et nous attendons donc le plat de résistance à venir, pour l’instant en live, ça arrache !

 

Full report here